Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Aller en bas

Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Message par Abigail Marsch le Mar 30 Sep - 14:55


Well I’m dragging myself all along the pavement
Feat Richard Lock


Par cette douce matinée, Abigail avait décidé d'aller faire un petit footing. Elle ne faisait pas à cause du sport, mais juste pour se détendre. Elle voulait être seule. Faire une rétrospective sur elle même. C'est marrant. Avant, elle détestait la solitude et maintenant, elle choyait les moments de tranquillité. C'est surtout qu'ils lui permettaient de pouvoir penser tranquillement sans être déranger par quelqu'un. Et elle avait besoin de ça pour le moment. C'était vraiment le bordel dans son cerveau.

Elle était donc en train de courir. Ses écouteurs enfoncés sur les oreilles : "Make your plans today. 'Fore the evening's on or you'll end up. Racing with the sun. ". Elle courrait sans vraiment réfléchir à sa destination, et sans s'en rendre compte, elle était arrivée au lac. Elle regarda la longue étendu d'eau. Elle était d'un calme olympien. Pas une seule ridule à la surface juponnant. Elle arrêta de courir et marcha le long du ponton avant de s'asseoir au bout, se déchausser et tremper ses pieds dans l'eau.

Elle fouilla dans ses poches avant de sortir une cigarette et l'allumer. Plutôt ironique étant donné qu'elle venait de courir et de s'aérer les poumons. Mais bon, encore une fois, elle ne faisait pas ça pour son bien être physique. Elle se souvient du moment qu'elle avait passé ici avec Sebastian avant de soupirer. En ce moment, tout faisait penser à lui. Et ce n'était pas la meilleure des choses ...

Son ipod continuait de tourner. La jeune demoiselle commença à chanter les paroles qu'elle entendait : " Get your day's work done. Get your day's work done. Or soon you'll be racing with the sun. "


© Nightmare sur Épicode.



_________________
+Inside Of Love+
I wanna know what it's like on the inside of love Standing at the gates, I see the beauty above.
avatar
Abigail Marsch
Croc aiguisé
Croc aiguisé

Messages : 371
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 24
Localisation : Scotland

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Quand on touche sa cicatrice
Métamorphose: Souris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Message par Richard Lock le Mar 30 Sep - 18:48

Rien, non rien ne valait une petite virée. Respirer l'air frais et pur avec le paysage impressionnant des monts verdoyants dont les pointes tiraient vers un blanc glacial. Cela était tout simplement splendide et Richard ne demandait que ça après sa tournée nocturne. Un bon décor et de la liberté. Il avait suivi les conseils de quelques autochtones se retrouvant ainsi en face d'un grand lac. Le reflet des montagnes ressortait en se faisant presque passé pour un miroir. Cette excursion lui plaisait de plus en plus. Il songea que c'était un autre avantage de sa nouvelle vie, cette fois, il avait le temps de se poser pour profiter réellement des lieux.

Il continua donc sa marche avec une certaine aura de gaieté. Il se félicita d'avoir garder son uniforme aussi qui lui permettait une meilleure mobilité pour la randonnée que ses chemises et vestons. Il trouvait seulement dommage que cette tenue ne ressemble pas plus à sa garde robe. Enfin... Cela le préoccupait si peu du moins, cela était moins important que son envie soudaine d'une cigarette. Ce n'était pas parce qu'il avait arrêté l'alcool qu'il n'avait pas le droit à sa dose de nicotine. D'un geste rapide, il sortit son paquet et mit à sa bouche à une clope avec son habituel désinvolture en continuant son chemin. Cependant, il ne sentit pas dans sa poche son briquet. Persistant dans sa recherche, il constata qu'il l'avait tout simplement oublié. Faute grave pour un fumeur... Il soupira en songeant que ce n'était pas dans le coin qu'il allait trouver du feu. Il s’apprêtait donc à ranger sa cigarette quand il entendit chanter. :

- " Get your day's work done. Get your day's work done. Or soon you'll be racing with the sun. "

Il avait déjà écouter ce morceau même si ce ne faisait pas partie de son répertoire musical, il comprit plus ou moins que ça parlait de travail... Mais il devait avouer que l'anglais n'était pas sa langue favorite. Il savait se débrouiller quand il le fallait, pourtant rien ne valait selon lui une bonne conversation en espagnol, en français ou en allemand. Des fois, du russe aussi même si ça restait assez rare.

Lorsqu'il se retourna il vit une jeune femme qui trempait ses orteils assis sur le ponton. Son visage lui semblait familier, peut être l'un des métamorphes de l'institut songea-t-il. Il eut alors une soudaine envie d'une conversation. Histoire de meubler ce magnifique paysage d'un peu d'ambiance. Puis, après un rapide coup d’œil, il trouva un très bon début pour cette discussion qui en plus réglerait son soucis du moment. Ainsi, il s'avança vers la brune et essaya de parler plus fort que ses écouteurs. :

- "Excuses moi. Tu aurais pas du feu, por favor ?"
avatar
Richard Lock
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 35
Date d'inscription : 17/09/2014

Feuille de personnage
Camp: Je suis perdu dans toutes ces batailles.
Luxna: Lorsqu'il consomme trop d'alcool
Métamorphose: Hyène tachetée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Message par Abigail Marsch le Mer 1 Oct - 18:48


Well I’m dragging myself all along the pavement
Feat Richard Lock



Abigail était maintenant perdue dans ses pensées. Complètement déconnectée. Sans vraiment se rendre compte que ce qui se passait autour d'elle. C'est pour ça, quand elle vit une sorte de mouvement et une voix derrière elle, qu'elle fut fort surprise. Elle sursauta et faillit tomber à l'eau. Finalement, c'était juste un homme qui était arrivé derrière elle et qui devait lui avoir poser une question vu qu'il semblait attendre une réponse.

- Pardon ? " demanda-t-elle en retirant ses écouteurs, elle n'avait pas entendu ce que l'homme lui avait demandé.

Elle remarqua qu'il tenait une cigarette à la main et finit par deviner ce que l'homme voulait.

- Ah oui, mon briquet ... Tenez " dit-elle en le lui passant.

Elle pris une bouffée de sa cigarette avant de regarder cette dernière. Sebastian avait raison. Elle devait arrêter de fumer. Surtout qu'en ce moment, elle fumait encore plus que d'habitude. Elle avait la main lourde sur la nicotine. Elle devait peut être faire une cure ... Enfin, peut être pas maintenant ...

Elle regarda plus attentivement l'homme. Elle lui disait quelque chose. Elle était sûre de l'avoir déjà vu dans l'institut. Elle avait même une idée sur sa fonction.

- C'est pas vous le nouveau garde de l'institut McIntyre ?


© Nightmare sur Épicode.



_________________
+Inside Of Love+
I wanna know what it's like on the inside of love Standing at the gates, I see the beauty above.
avatar
Abigail Marsch
Croc aiguisé
Croc aiguisé

Messages : 371
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 24
Localisation : Scotland

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Quand on touche sa cicatrice
Métamorphose: Souris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Message par Richard Lock le Mer 1 Oct - 19:38

En voyant le sursaut de la jeune femme, Richard eut du mal à retenir son rire. Il prit d'ailleurs la peine de garder un peu de sérieux car celle ci avait frôlé une baignade non prévue. Cependant son sourire restait en place avec tout son arrogance.
Il accepta le briquet avec un remerciement bref mais sincère et alluma sa cigarette avant de tirer une longue bouffée qui vint approfondir à son état d'apaisement. Décidément, sa santé comptait peu pour quelques moments de béatitude. Cependant, ça ne semblait pas vraiment soulagé l'autre fumeuse. Elle paraissait parti ailleurs, dans des souvenirs nostalgiques ou du moins pas très joyeuses. Mais Chard' n'avait pas envie d'aborder un sujet déprimant alors il ne chercha pas à en savoir plus. Si elle voulait en parler, elle le ferait et lui se ferai direct et franc comme à son habitude.
Il comptait donc trouver un sujet assez agréable tel que le paysage ou il ne savait quel autre détail insignifiant et pourtant passionnant mais la jeune femme prit la parole avant qu'il en ait le temps. :

- "C'est pas vous le nouveau garde de l'institut McIntyre ?"

Cette remarque le fit encore plus sourire et laissa même un léger rire sortir. Vu son uniforme cela était évident et comme il venait d'arriver, la réponse était toute trouvé. Mais c'était une bonne première question pour débuter une conversation. Il répondit donc après s'être assis lui aussi. :

-" En effet, Richard Lock. A ton service. Et toi tu es ...?"

Il se doutait que c'était une des occupants de l'institut, mais connaître le nom de son interlocuteur pouvait être pratique. Surtout que certains avaient du mal quand il laissait ses origines mexicaines prendre le dessus en lui faisant utiliser des surnoms tel que "Chico, Chica". Puis, il n'était pas d'humeur trop taquine. Une simple conversation de temps en temps sans se montrer trop joueur était bien aussi. Il regarda donc la jeune femme en attendant sa réponse avec son habituel air serein.
avatar
Richard Lock
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 35
Date d'inscription : 17/09/2014

Feuille de personnage
Camp: Je suis perdu dans toutes ces batailles.
Luxna: Lorsqu'il consomme trop d'alcool
Métamorphose: Hyène tachetée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Message par Abigail Marsch le Mer 1 Oct - 20:45


Well I’m dragging myself all along the pavement
Feat Richard Lock



Abigail sourit au dénommé Richard Lock. Il lui semblait sympathique. Et c'était toujours agréable de connaitre d'autre personne. Surtout qu'elle se rendait compte qu'elle ne connaissait pas tant de monde que ça : Sebastian, Léo, Matty ... Des personnes qu'elle avait croisé une ou deux fois et c'est tout ...

- Abigail Marsch. Enchantée " dit-elle en lui tendant la main.

Le silence s'installa. Elle ce ne savait pas vraiment quoi dire. Mais, elle se surprit à trouver le silence agréable. Elle se contentait juste de fumer, balançant ses pieds dans l'eau ce qui faisaient des petits clapotis. Elle regarda tout ce qu'il y avait autour d'elle : L'étendue d'eau, les montagnes qui se dressaient derrières, les buissons d'aubépines, de bruyères, de chardons et autres plantes sauvages. Cela lui rappelait un peu son Ecosse natale. Avec les récents événements, elle n'avait pas eu le temps d'être nostalgique. Mais maintenant qu'elle y pensait, son pays lui manquait énormément. Surtout sa famille.




© Nightmare sur Épicode.



_________________
+Inside Of Love+
I wanna know what it's like on the inside of love Standing at the gates, I see the beauty above.
avatar
Abigail Marsch
Croc aiguisé
Croc aiguisé

Messages : 371
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 24
Localisation : Scotland

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Quand on touche sa cicatrice
Métamorphose: Souris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Message par Richard Lock le Mer 1 Oct - 21:15

Elle s'appelait donc Abigail Marsch. Il n'avait donc plus d'excuse pour lui donner un surnom. Il serra la main qu'elle tendait et reprit une autre bouffée de fumée avant de regarder le paysage. Un léger calme restait apaisant même lorsqu'on souhaitait discuter. Ce fut donc avec plaisir qu'il observa les lieux qui lui rappelaient ses voyages...

Mais il se reporta vite sur la jeune femme, elle aussi semblait parti dans d'autres endroits. Peut être sa ville natale ou ce genre de région qui l'a marqué. On gardait toujours une attache lorsqu'on avait vécu quelques parts. Sûrement du à un jeu de souvenir qui s'amuse à vous rappeler bon et mauvais moments. Richard de garder cette parts de chaque paysage qu'il avait visité, ça lui offrait un autre moyen de s'évader si il n'aimait pas l'endroit où il se trouvait. Cependant, c'était belle et bien de la nostalgie qu'il lisait dans le regard d'Abigail. Il ne put donc s'empêcher de dire. :

- "Je suppose que tu repenses à un autre lieu semblable à celui là, si je ne me trompes pas."

C'était ça ou bien au contraire, peut être un lieu qui était tout l'inverse même si c'était moins probable. Richard ne se posait pas non plus trop de question. Il jeta un dernier coup d’œil au lac miroitant les monts immenses tels des rois de roc et d'herbe qui imposaient leur grandeur. Puis il regarda à nouveau la brune avant de déclarer. :

- "Si c'est le cas, ça doit être vachement sympa de s'y balader. Ce qui expliquerait la pointe de regret que tu as dans le regard."
avatar
Richard Lock
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 35
Date d'inscription : 17/09/2014

Feuille de personnage
Camp: Je suis perdu dans toutes ces batailles.
Luxna: Lorsqu'il consomme trop d'alcool
Métamorphose: Hyène tachetée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Message par Abigail Marsch le Sam 4 Oct - 21:43


Well I’m dragging myself all along the pavement
Feat Richard Lock



Abigail hocha la tête avant de reprendre une bouffée de cigarette. Cet homme semblait plutôt observateur.

- En effet, je pensais à mon pays natal. L'Ecosse ... Vous y êtes déjà allez ? Si non, je vous conseille d'y aller. Sans vouloir être chauvine, c'est le plus bel endroit sur terre."

Elle savait bien que tout le monde disait pareil de sa terre natal, mais comment pouvait-on dire le contraire de l'Ecosse ? C'était un pays magnifique. Avec des paysages variés. Quand on lui demandait les endroits à visiter en Ecosse, elle n'arrivait jamais à choisir entre Édimbourg, L'Ile de Skye, Les Shetlands, Le West Highland Way ... Et plein d'autres magnifiques endroit lui venait à l'esprit. Mais ce qu'elle préférait en son pays, c'était que la nature. Elle était tout simplement des plus sauvages. Un paradis pour les animaux sauvages : les aigles royaux, les loutres, les cerfs et bien d'autre encore. Il n'était pas rare qu'elle croise une de ses bêtes alors qu'elle faisait une petite ballade.

Elle avait beau réfléchir, pour elle, son pays était un endroit qu'elle ne quitterait jamais. Et dès que toute cette histoire d'institut serait fini, elle n'hésiterait pas. Elle retournerait chez elle ... Elle se demandait même si elle ne le ferait pas plus tôt que prévu ...

© Nightmare sur Épicode.



_________________
+Inside Of Love+
I wanna know what it's like on the inside of love Standing at the gates, I see the beauty above.
avatar
Abigail Marsch
Croc aiguisé
Croc aiguisé

Messages : 371
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 24
Localisation : Scotland

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Quand on touche sa cicatrice
Métamorphose: Souris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Message par Richard Lock le Dim 5 Oct - 12:24

L’Écosse... Il est vrai qu'on en disait que du bien, mais Richard n'avait pas eu l'occasion de le constater. La seule fois, il y avait posé le pied, c'était pour une affaire urgente qui l'avait fait partir un jour après son arrivé. Les aléas du métier. Mais ce qu'il nota surtout c'était l'admiration de la jeune femme. Le plus bel endroit sur terre ? C'était audacieux. Lui même n'aurait pas jugé le Mexique aussi bien alors qu'il lui connaissait bien des merveilles comme les plages de sables blancs, les forêts aux couleurs émeraudes ou bien les montagnes pouvant être verdoyante de végétation ou rouge du sol brûlant.

D'ailleurs pour n'importe quel autre pays, il n'aurait pu décider du plus beau. La Russie avec Moscou et ses palais enneigés, L'Espagne avec ses villes mélangeant tant de culture et de couleurs. La Mongolie avec ses plaines immenses et climats intenses où les nomades chevauchent au son de leur tradition.

Puis, même pour ce qui est des paysage qui peuvent vous faire frémir de passion tel le coucher du soleil rougeoyant des plaines africaines ou même les forêts amazoniennes qui hypnotisent le regard, Richard ne pouvant dire que l'un d'eux étaient plus beau.    

Enfin... Il comprenait dans les paroles d'Abigail, une certaine nostalgie. Triste sentiment qu'il n'aimait pas avoir. Cela signifiait avoir des regrets or il ne voulait pas pleurer sur le passé mais en rire et surtout profiter du présent. Alors lorsqu'il se sentait perdu dans ses souvenirs, il essayait de penser à autre chose. Cependant, il avait bien envie de faire partager sa pensée. :

- "Tu es amoureuse de ton pays à ce que je vois. Mais je ne peux pas être d'accord avec toi sur un point. Selon moi, l'endroit le plus beau monde ne peut pas être un pays ou un lieu concret. Non, car du jour au lendemain, un paysage peut se métamorphoser et passer de la splendeur à l'horreur. Alors, je pense qu'en fait, le seul et unique endroit qui ne peut être dépassé en beauté et en grandeur est celui qui t'offre la liberté. Donc il peut être plein de lieu à la fois. Après peut être que l’Écosse est le lieu le plus beau pour toi. Mais pour ma part, je préfère me dire que tant que je me sens bien, je suis un paradis terrestre.  Puis je suis que le Canada peut faire concurrence à l’Écosse "

Sur ces paroles, il souffla un nuage de fumée avant de sourire à pleine dent. Cette dernière phrase était dite avec humour évidemment. Chard' aimait mettre un peu de légèreté à ses mots. Par contre, les gens ne comprenaient pas toujours son ironie.
avatar
Richard Lock
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 35
Date d'inscription : 17/09/2014

Feuille de personnage
Camp: Je suis perdu dans toutes ces batailles.
Luxna: Lorsqu'il consomme trop d'alcool
Métamorphose: Hyène tachetée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Message par Abigail Marsch le Mer 8 Oct - 19:02


Well I’m dragging myself all along the pavement
Feat Richard Lock



Abigail se doutait bien que l'Ecosse n'était pas forcement le plus bel endroit sur terre. Tout était toujours relatif. Il n'existe pas de vérité absolue. Mais celle d'Abigail lui disait que l'Ecosse était un endroit parfait, et elle n'en démordrait pas. Et puis, elle ne se sentait pas vraiment d'humeur à philosopher sur ce qui était beau ou ce qui ne l'était pas. Surtout qu'elle ne comprenait pas vraiment cette idée de paysage qui pouvait être beau un jour et moche le lendemain. Certes la nature changeait, mais ce qui faisait la beauté d'un paysage était qu'il le restait qu'elle que soit sa forme.

- Je suis déjà allée au Canada et je trouve l'Ecosse bien mieux " dit-elle en haussant les épaules. " Je trouve que là-bas tout est beau et propre ... Trop propre. Il n'y a rien qui dépasse. Alors qu'en Ecosse tout est beaucoup plus sauvage. La nature n'est pas du tout contrôlée et va dans tout les sens. Je préfère largement ce genre de paysage. Je ne suis pas à l'aise dans un milieu trop cadré "

Il est vrai que, dès que la jeune femme se retrouvait avec un peu trop de contraintes, elle trouvait toujours le moyen de foutre sa merde. C'était plus fort qu'elle. Dès qu'il y avait une règle bien définie, elle trouvait toujours le moyen de la contourner.

© Nightmare sur Épicode.



_________________
+Inside Of Love+
I wanna know what it's like on the inside of love Standing at the gates, I see the beauty above.
avatar
Abigail Marsch
Croc aiguisé
Croc aiguisé

Messages : 371
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 24
Localisation : Scotland

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Quand on touche sa cicatrice
Métamorphose: Souris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Message par Richard Lock le Jeu 9 Oct - 4:39

Dans la dernière phrase, un point fit sourire Richard. Déplaire les milieux trop cadré. N'était ce pas tout lui ? Son amour pour la liberté. Cependant, sa vision du Canada était légèrement différente, peut être parce que son ancien métier l'avait amené à faire des choses tous sauf propre...
Enfin l'important n'était pas là. Il voyait bien que la jeune femme n'avait pas la grande forme. Était ce seulement la nostalgie du pays natal ? Chard' n'aurait pu affirmer le contraire. Mais la théorie d'un autre soucis était plausible. Pourtant, il n'eut pas l'intention de lui poser la question, l'envie n'y était pas. Il souhaitait juste continuer ce brin de discussion où qu'il dérive d'ailleurs. :

- "Désolé, mais je ne partage pas ton avis sur le Canada, j'ai eu l'occasion d'y voir certains aspects très... intéressants. Par contre, pour ce qui est de cette histoire de milieu trop cadré, je suis ok avec toi. C'est chiant de se sentir enfermé. De toute façon, on ne devrait pas suivre les règles si on en a pas envie. Le plus important, c'est de faire ce que tu veux quand tu veux. La liberté complète, il n'y a que ça de vrai."

Bizarrement, prononcer ces mots lui rappela légèrement ses prises de cocaïne. Finalement, il allait peut être se faire une petite rail avant de dormir, pour le fun. Une autre prise de liberté qu'il lui plaisait. Une petite question vînt alors en tête à Richard. :

- "Mais dis moi, tu te sens pas un peu enfermée à l'institut ? Avec toutes ces règles du secret et le reste, ça doit pas être la grande folie."  

Déjà que mentir lui brûlait la langue, le grand brun aurait eu encore plus de mal si on lui imposait d'autres limites. Mais peut être que cela convenait à Abigail, ou que ce n'était pas si strict que ça. Après, il est vrai que si elle était prise par d'autres pensées, l'idée ne lui était peut être pas venu à l'esprit.
avatar
Richard Lock
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 35
Date d'inscription : 17/09/2014

Feuille de personnage
Camp: Je suis perdu dans toutes ces batailles.
Luxna: Lorsqu'il consomme trop d'alcool
Métamorphose: Hyène tachetée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Well I’m dragging myself all along the pavement. Feat Richard Lock

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum