I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Aller en bas

I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Samuel Alexander le Lun 8 Sep - 18:53

Samuel s'était laissé emporter par ses pas rapides. Il n'avait pas vraiment d'idées précise. Il ne savait pas quel était son but, il avait juste l'envie de marcher tout droit sans vraiment s'arrêter. Encore une fois on avait de quoi le comparer à Forrest Gump, ce personnage de film emblématique qui avait couru pour courir sans objectif. Ça, certaines personnes ne pouvaient pas le concevoir. Il y avait forcément une raison et un but à tout. Samuel trouvait ça stupide. Il ne comprenait pas comment les gens ne pouvait pas des fois juste perdre le contrôle et se laisser guider par son instinct. A vrai dire, il savait très bien pourquoi. Il avait eu le temps d'en apprendre un peu plus sur la psychologie humaine même si celle-là était dure à cerner. Il avait toujours eu cette impression que les autres devaient penser pour lui, c'était inconcevable de l'imaginer autrement. Enfin, ça c'est lorsqu'il était enfant. Il prit conscience que l'être-humain était bien plus compliqué. A vrai dire, ça paraissait logique, comme 7 milliards de personnes étant complètement différentes aurait pu ne pas être complexe? C'était d'ailleurs ça qui l'adorait dans son métier. Il analysait toujours tout en étant des fois blessant pour en savoir plus et bien sûre pour faire réaliser des choses aux autres. Il soupira et fut réveillé de son état de réflexion par les aboiements de plusieurs spécimens canins. Ça faisait comme un bruit affreux tapant et résonnant dans sa tête. C'était les migraines, la veille à cause de la soirée ,du petit ayant des problèmes pour rester calme, il n'avait que très peu dormis et son crâne lui faisait une joie de le lui rappeler. Samuel se décida à lever la tête et à contempler les animaux qui étaient en quêtes d'un maître pour leur tenir compagnie. Il aimait bien les chiens, certains les trouvaient simple et débiles mais lui pensait que le simple fait qu'ils savaient comme survivre les rendaient passionnant. Ils étaient des fois même plus intelligent que les hommes. Les humains faisaient des guerres qui décimaient énormément de gens. Vous voyez vraiment les chiens ou les chats faire ça? Non, car il ne sont pas idiots et se préservent. L'instinct de survie est le premier élément à l'accès au penteon de la perfection et du savoir. C'était simplement logique...et la logique, Samuel aimait ça.
avatar
Samuel Alexander
Patte aguerrie
Patte aguerrie

Messages : 120
Date d'inscription : 13/06/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Lorsque la température est supérieure à 27°
Métamorphose: Le lion

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Erell Koad le Lun 8 Sep - 19:58

Erell se sentait un peu perdue. Elle venait tout juste de s'inscrire à l'institut et espérait que cette décision allait réellement l'aider même si ces histoires de métamorphe lui paraissaient étranges. Évidement, elle ne pouvait nier celle ci mais se savoir capable de devenir un prédateur adepte de la chasse lui faisait des frissons dans le dos. Déjà qu'elle avait du mal à contrôler ses pulsions, et maintenant elle devait apprendre à maîtriser un fauve avec crocs et griffes acérés ! Elle se savait maudite pourtant elle avait espéré ne pas descendre plus bas dans cet enfer de sauvagerie. D'ailleurs, c'est pour cela qu'elle avait choisi de faire un repérage des lieux en solitaire. Elle préférait ne pas établir de contact avec d'autres personnes tant qu'elle ne se sentait pas à l'aise ici. Il lui était plus facile de garder un semblant de civilité quand l'environnement était connu.

Après avoir discrètement jeté un rapide coup d’œil au rez de chaussée et à l'étage, elle s'aventura aux sous sol. Elle décida de commencer par l'endroit qui lui paraissait le plus calme. Pas un bruit ne sortait de cette pièce. Erell conclu donc que personne n'y était et c'était exactement ce genre de lieu qui lui convenait pour lutter contre ses noirs désirs. Cependant, dés qu'elle ouvrit la porte, ses tympans furent accueillis brutalement par des aboiements. Elle ne s'était pas attendu à ça ! Balayant le regard de la pièce de façon brève, elle comprit qu'elle était dans une sorte de chenil rempli de chiens surexcités. Elle n'avait rien contre ces animaux mais elle n'avait jamais pu réussir à établir un contact émotionnel avec eux. Puis, les entendre japper n'était pas ce qu'elle préférait.

Alors qu'elle se demanda si elle devait partir ou non, elle s’aperçut qu'un jeune homme était aussi présent dans la salle. Surprise, elle recula d'abord d'un pas. Elle s'apprêta ensuite à s'enfuir avant d'essayer mettre en ordre ses pensés. Prendre peur pour si peu était absurde. Elle était parmi des gens élevés en société comme les autres, pas dans une maison de fou où on cherchait à s'égorger les uns les autres. Enfin... Elle l'espérait. Puis, n'était elle pas ici pour régler ses problèmes ? C'était une occasion d'affronter ses démons. Elle devait essayer d'établir un contact sociable et appliquer ses règles de maîtrise de soi avec attention. En plus, peut être que cette personne pouvait lui donner quelques conseils pour son séjour à l'institut.

Première règle de sociabilité : La politesse.
Donc après une grande inspiration et une bouffée de courage, elle arriva à sortir d'une voix hésitante. :

- Bonjour.  
avatar
Erell Koad
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 58
Date d'inscription : 06/09/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Au contact avec la griffe d'once de son pendentif
Métamorphose: Once

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Samuel Alexander le Ven 12 Sep - 16:51

Il était plongé dans ses pensées se lamentant mentalement de la stupidité de l'être humain quelque fois. Une petite voix féminine le coupa de sa contemplation, car oui se lamenter sur quelque chose est en soit une contemplation. Un petit bonjour, simple et timide. Le jeune homme n'avait même pas besoin de discuter plus longtemps avec la personne il en avait déjà déduis qu'elle devait être une personne asociale pour qui parler aux autres devait être un véritable effort. C'était simple à deviner, on pouvait sentir à son ton une fausse pointe d'assurance. Elle avait du se faire un discours mental auparavant pour se convaincre de faire le premier pas, pensa-t-il. Pourquoi craindre autant la présence d’autrui? Elle avait du vivre un traumatisme ou quelque chose dans le genre. Le brun voulu lui sortir un phrase la questionnant sur la raison de sa timidité mais lorsqu’il tourna la tête pour la fixer, son coeur se figea et les paroles ne pouvaient point sortir. Ce n’est pas qu’elle était spécialement belle, elle avait un visage simple et banal que ses cheveux bruns et épais encadrés à merveilles. Mais ses yeux, ils avaient cette couleur rare, la même que ceux d’Isabelle. Il ne pouvait continuer à penser correctement alors que des souvenirs lui revenait. Il l’avait aimé sa petite blonde et il l’aimait encore, il était incapable de nier cette vérité. Il cligna des yeux pour se re-concentrer sur la jeune femme qui devait sans doutes l’observer le regard rempli d’incompréhension vis à vis de sa réaction étrange. Il avait oublié ce qu’il voulait dire et se sentait plutôt gêné par la situation dans laquelle il s’était mise.

Les chiens continuaient d’aboyer en continu ce qui était énormément désagréable. Sa tête continuer d’être aussi douloureuse ce qui ne l’aidait pas à se concentrer sur sa mémoire. Il finit tout de même par répondre “Bonjour” par politesse, se rappelant que la demoiselle lui avait adressé ce petit mot il y a peu de temps. Il ne pouvait s’empêcher de penser encore à Isabelle, à chaque fois qu’il croisait les yeux de la brune, le visage de sa femme et les  souvenirs lui étant associés commençant à hanter sa mémoire à nouveau. Ils étaient séparés mais pas encore vraiment divorcés. Mais de toutes façon, tout cela n’était qu’un bout de papier administratif pour Samuel, lui et Isabelle était donc plus mariés. Du moins il savait que elle y tenait, elle l’aimait, enfin c’est ce qu’elle disait mais, elle ne pouvait pas rester avec lui car leur amour passionnel la détruisait apparemment. Ça il ne le voulait pas, il ne souhaitait absolument pas lui faire de la peine.
avatar
Samuel Alexander
Patte aguerrie
Patte aguerrie

Messages : 120
Date d'inscription : 13/06/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Lorsque la température est supérieure à 27°
Métamorphose: Le lion

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Erell Koad le Sam 13 Sep - 4:57

Erell sentit bien qu'une chose étrange se produisit quand le regard de l'inconnu vint croiser le sien. Alors que d'habitude, elle lisait la haine ou la peur dans les visages des gens, elle cru apercevoir plutôt une pointe de nostalgie et de mélancolie dans les iris noisettes de ce jeune homme.  Elle fut donc à nouveau partager par quelques pulsions violentes " C'est quoi ce regard !? Je te fais pitié peut être !? " et de la reconnaissance " Merci de ne pas me balancer que je suis qu'une pauvre tarée ignoble qui doit finir chez les fous"
Lorsqu'il lui répondit un simple "Bonjour". Elle fut à la fois ravie d'avoir établi un contact sociable normal et gênée de devoir elle même faire la suite de la conversation. Cela voulait dire poser des questions, ce qu'elle ne faisait quasiment jamais surtout lorsqu'elle ne connaissait pas la personne.
C'était à la fois, pour éviter de tomber dans une conversation désagréable qui allait la tomber en plein dans sa sauvagerie mais aussi parce que son code de civilité n'avait eu à s'étendre jusqu'à là. Cependant, même si l'angoisse avait choisi de se lover dans le creux de son estomac en compagnie de quelques ondes agressives, elle avait pris la décision d'établir un contact. Donc même si l'exercice était difficile, il fallait le continuer. Cela l'aiderait sûrement à se montrer plus loquace avec les gens et à obtenir plus de maîtrise. Juste un point restait alors à éclaircir. Quoi dire ? Au départ, elle pensait se renseigner sur la région et l'institut. Mais était ce bien de commencer comme ça ? N'était ce pas trop direct ? Peut être débuter par "ça va ? " petit signe de compassion très commun ?  Cela ne faisait il pas trop tôt pour des personnes qui n'ont même pas été présenté ? Soudain, ça paru évident. Lorsqu'on rencontre quelqu'un c'est par les présentations qu'on commence. Une règle de bonne conduite d'ailleurs qu'elle aurait du appliquer sans hésiter.

-" Je suis Erell Koad. J'ai 21 ans. Je viens d'arriver de Bretagne car je suis une antrophe qui se change en once. "

Elle balança cette phrase plus qu'elle ne la dit. Sa voix avait enchaîné les mots avec la vitesse d'un léopard en chasse sur le point d'attraper sa proie, à une différence prés elle sentait plus désarçonnée que ce splendide félin. En plus, elle se retrouva assaillie par le doute. Avait elle eu raison de commencer par ça ? Ne l'avait elle pas dis de façon absurde ? Avait elle réussi à cacher sa violence animale ?
Devant cette incertitude, elle retenu sa frustration qui souhaitait se muer en coup de poings dans le murs et se contenta d'en foncer ses ongles dans ses paumes. Elle haïssait cette maladresse sociale qu'elle ressortait avec ce ton étrange qui ressemblait plus à celui d'un mauvais acteur.
Elle espérait cependant, que l'inconnu se montrerait magnanime face à sa piteuse prestation. Pourtant, elle sentait bien que ce dernier n'avait pas les pensées pour essayer de faire preuve d'indulgence. Elle était associable mais pas aveugle.
avatar
Erell Koad
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 58
Date d'inscription : 06/09/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Au contact avec la griffe d'once de son pendentif
Métamorphose: Once

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Samuel Alexander le Ven 19 Sep - 10:11

Le brun pouvait clairement voir que la jeune femme s’était lancé dans un monologue intérieur sûrement très intéressant. Elle était du genre à analyser ses moindres gestes ce qui était franchement agréable. On pouvait pas dire qu’elle était vraiment spontané. Samuel l’était lui, même si il analysait énormément les mouvements et les actions des autres, il faisait les choses sans réfléchir. Il pouvait blesser avec ses paroles, il l’avait bien compris. Mais il ne savait pas contenir ce qu’il pensait. Au moins il ne se cachait pas et les gens savait généralement à quoi ils avaient affaires. Certains prenaient la fuite en ayant peur d’être blessé et d’autre appréciaient son côté profond. Mais généralement le deuxième cas finissait par prendre aussi la fuite préférant une bonne cachette sur la vérité à la souffrance que celle-ci pouvait nous faire éprouver. Il soupira, ne comprenant pas le comportement de certains. Il était préférable pour eux de vivre dans un monde de mensonge et de calme. Mais ce monde est faux. C’est un endroit où chaque personne est aveugle et où votre vie et contrôlé par ceux qui façonnent vos pensées.

La jeune femme en face de lui avait quelque chose de vraiment incroyable. Même si elle restait calme et statique, Samuel arrivait à voir ses pensées bouillonnaient. “J’aurais mieux fais de ne pas dire ça..peut-être pas...je ne sais pas. Je me sens stupide, je veux pas qu’on me juge”. On pouvait clairement dire qu’elle réfléchissait trop, elle donnait un mal de crâne à Samuel rien que de retranscrire ses pensées. Il aimait généralement les personnes qui n’agissait vraiment pas par impulsion. Mais elle on pouvait voir qu’elle luttait contre cette spontanéité animale. Elle voulait tellement ne pas en devenir un qu’elle n’était plus humaine mais une sorte de robot qui n’agissait que par peur, devoir et crainte. Sa présentation lui rappela son caractère. Elle y avait réfléchis, tout était sorti après une longue et intense réflexions. Samuel aimerait vraiment l’aider, mais sa façon de le faire est généralement bien trop brutal et engendre quelques complications. Mais comme lui bien sûre ne réfléchit jamais avant de parler, il ne s’empêcha tout de même pas de lui murmurer.

- Achètes-toi un chien…


Il voulait bien avouer que cette phrase était vraiment étrange si elle n’avait pas les explications qui lui étaient liés.

- Tu réfléchis trop, beaucoup trop. Achètes toi un chien et essaie de comprendre leur façon d’être. Je comprends que tu lutte contre une part animal de toi mais regardes comme eux sont doux et gentil. Il y a de l’animal dans chacun de nous, et sans ça tu es juste un fade robot. Je m’appelle Samuel..je suis un lion.

Il sourit, clouant ainsi la phrase par une petite présentation. Simple politesse..
avatar
Samuel Alexander
Patte aguerrie
Patte aguerrie

Messages : 120
Date d'inscription : 13/06/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Lorsque la température est supérieure à 27°
Métamorphose: Le lion

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Erell Koad le Ven 19 Sep - 21:35

« Achètes toi un chien »

Cette phrase scotcha Erell. C'était la première fois qu'on lui sortait ça. Et cela semblait d'autant plus étonnant vu le contexte. Elle chercha alors la raison de cette réplique dite si spontanément. Était ce un moyen de l'envoyer balader ? A moins que ça ne soit une expression. Après, peut être parlait il d'une vraie proposition, n'étaient ils pas dans une espèce de chenil ?

 « Tu réfléchis trop, beaucoup trop. Achètes toi un chien et essaie de comprendre leur façon d’être. Je comprends que tu lutte contre une part animal de toi mais regardes comme eux sont doux et gentil. Il y a de l’animal dans chacun de nous, et sans ça tu es juste un fade robot. Je m’appelle Samuel..je suis un lion. »

La pensée qui vînt en premier à Erell fut le fait qu'il avait compris. Il avait compris en quelques mots et secondes ce qu'elle voulait cacher et le plus surprenant, était qu'il ne la voyait pas comme un monstre. Toute sa vie, elle avait crains et souvent à juste titre que les gens découvrent ses pulsions et lui, il ne la blâmait. Il gardait son calme et lui donnait des conseils. Soit des conseils étranges,mais tout de même une forme de compassion et d'aide qui fit chaud au cœur de la jeune fille. Combien de fois avait elle espéré qu'on lui tende une main généreuse alors que même son père la haïssait ? Cependant, acheter un chien ne l'enthousiasmait pas. Un petit chaton par contre... Enfin, une autre chose la titilla. Il avait bien dit lion ? L'un de ces fauves dorés dont la couronne soleil offrait à leur museau ce symbole royal qui impressionnait tant notre fanatique de félin. Une envie folle de le questionner la prit anéantissant au passage toutes formes d'agressivité au passage. Elle se retint avec difficulté et préféra se concentrer sur l'essentiel. Cet homme lui avait offert un conseil par pur bonté. Elle devait donc se montrer sympathique et reconnaissante.

«  Les chiens ne m'attirent pas. Mais merci pour ce conseil, j'en tiendrais compte. Et merci aussi de ne pas me rejeter. »

Elle avait donc exprimé sa gratitude. Sa voix semblait à nouveau oublier d'être naturel. Mais cette petite victoire ou miracle, elle ne savait comment appeler cela, lui fit l'effet d'un tranquillisant. Soit, elle savait que dans une demi heure, elle allait encore avoir besoin de retenir sa violence, pourtant savoir que des gens pouvaient peut être vouloir l'aider était rassurant. Elle tenta même un petit sourire tout aussi maladroit que ces déclarations.
Avec un peu d'espoir, elle souhaitait être en bon terme avec ce certain lion dénommé Samuel. Le premier qui semblait vouloir la comprendre.
avatar
Erell Koad
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 58
Date d'inscription : 06/09/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Au contact avec la griffe d'once de son pendentif
Métamorphose: Once

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Samuel Alexander le Lun 22 Sep - 15:43

Samuel semblait un peu troublé par la réaction de la jeune femme. Elle était tellement surprise qu’on aurait dit qu’on l’avait spolié de son âme. Elle restait comme morte, presque la bouche ouverte devant les paroles du jeune homme. Il savait qu’elles étaient loin d’être anodines mais il n’aurait jamais pensé qu’on puisse être autant choqué par ses réponses. La jeune femme semblait fasciné par lui ce qui l’inquiéta légèrement. Elle devait se demander comment avait-il fait pour savoir ses ressentis. C’était pourtant simple de deviner à sa façon d’agir et de réfléchir qu’elle cachait sa vraie personnalité. C’était dommage, Samuel préférait les gens qui s’assumaient. Il avait beau aimer le mystère il admirait bien plus les gens qui étaient ce qu’ils étaient vraiment. Ceux qui étaient spontanés, qui ne se prenait pas tellement la tête. Un peu comme sa jolie colocatrice Mary, il l’appréciait et il aurait des fois voulu qu’il y ait plus de personnes comme elle dans cet institut. Pour l’instant, la quasi-totalité des personnes qu’il avait rencontré ressemblaient à des agneaux apeurés qui se cacher de leur loup intérieur. Il sentait qu’Erell avait prit sa remarque comme une aide. C’était bien la première fois que les gens ne prenaient pas mal ses remarques. Il passait toujours pour le méchant de l’histoire qui aimait pousser les gens à bout. Mais cette fois on l’avait vu d’un différent oeil et c’était vraiment agréable pour lui. Ensuite elle le remercia. Il sourit, il n’avait pas vraiment pour but de l’aider. Il n’avait jamais de but précis à vrai dire. Il avait envie de dire “ Achètes toi un chien” alors il l’avait fait simplement. Il ne se prenait jamais la tête, il ne voyait pas pourquoi.

Encore une fois le ton de la jeune femme était artificiel. Elle n’avait pas vraiment l’air d’avoir réfléchis sa phrase mais on aurait dit qu’elle avait perdu toute spontanéité depuis longtemps. Elle sourit, celui-ci quoiqu’un peu maladroit semblait sincère et c’était assez touchant. Samuel lui rendit son sourire et tandis qu’il fixaient les animaux avec un regard sérieux, comme si il les défiaient. Il murmura à la jolie brune.

- Pourquoi tu ne fais pas les choses juste pour le plaisir de les faire.

Il poussa du bout des doigts un crayon qui été posé sur un petit bureau. Il voulait voir sa réaction, si elle le rattrapait cela voulait dire que tous n’étaient pas perdu, elle ne réfléchissait pas forcément à tout ce qu’elle faisait. Mais si elle le laissait tomber, Samuel saurait qu’il serait plus dur de lui faire perdre le contrôle de ses actes.
avatar
Samuel Alexander
Patte aguerrie
Patte aguerrie

Messages : 120
Date d'inscription : 13/06/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Lorsque la température est supérieure à 27°
Métamorphose: Le lion

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Erell Koad le Lun 22 Sep - 19:28

Le dénommé Samuel semblait en pleine analyse. Analyse d'Erell sans aucun doute, celle ci le savait bien. Beaucoup de gens avait essayé de comprendre pourquoi elle était comme ça. Mais cela avait généralement mal finis car trop d'hypocrisie et d’acharnement. Cependant, elle sentait cette fois, qu'il n'y avait pas cette envie de moquerie derrière son dos ce qui évitait ses crises de violence. Puis d'autres paroles du jeune homme vinrent à nouveau l'encourager. :

- "Pourquoi tu ne fais pas les choses juste pour le plaisir de les faire. "

C'était à la fois bon que l'on se soucie de ce qu'elle désirait et embêtant car elle en avait déjà fait les frais. La cicatrice de son dos la démangea bizarrement. Mauvais souvenir des traitements de son paternel... Elle essaya donc penser à autre chose. D'ailleurs Samuel lui en donna l'occasion. Pour une raison qu'elle ignorait, il balança un crayon. Par réflexe, elle le rattrapa maladroitement et tomba par terre. Elle se cogna au passage légèrement le menton avant de retrouver nez à nez avec l'un des chiens qui lui lécha le visage de façon amicale. Cela donna juste envie de grimacer. Elle se contenta seulement de se relever en s'essuyant le visage. Puis tout en s’efforçant de ne pas s'énerver à cause de sa chute et de la bave sur sa joue, elle demanda. :

- " Pourquoi avoir lancer ce crayon ? Ça peut casser la mine à l'intérieur et rendre difficile son utilisation pour le dessin après."

Son ton camouflait bien sa colère, sûrement grâce au début de conversation qui avait été agréable. Cependant, Erell avait peur que ça dérape vu la suite des événements. Elle espéra donc que les choses allaient se radoucir car lorsqu'elle se faisait mal comme elle venait de le faire avec son menton, elle maîtrisait moins ses réactions. Mais le goût de cette ouverture vers un avenir plus calme prenait le pas sur sa violence. Ce fut donc avec espérance qu'elle attendit la réponse de Samuel. Était ce à nouveau l'un de ses conseils étranges ?
avatar
Erell Koad
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 58
Date d'inscription : 06/09/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Au contact avec la griffe d'once de son pendentif
Métamorphose: Once

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Samuel Alexander le Mar 23 Sep - 0:14

Samuel sourit quand il vit Erell rattraper le crayon. Il le fit un peu moins quand il l'entendit heurter le sol. Etant antipathique -il ne possédait pas d'ailleurs une grande palette d'émotion- ça ne lui fit ni chaud ni froid, il se contenta de lui tendre la main pour l'aider à se lever. Par politesse il s'excusa gentiment, il n'avait pas pensé qu'elle serait tombé. C'était pas tellement compliqué de saisir un objet de cette taille. N'avait-elle jamais joué au baseball ou un autre de ces sports où le but était un peu d'attraper la petite balle. Ce n'était pas le principal objectif bien sûre, le sport en général était toujours trop complexe. Samuel de nature trop curieux avait toujours voulu comprendre et discuter des règles. Il n'était donc pas vraiment doué dans ce domaine. Il pouvait voir que l'impulsive cachait clairement sa colère. Il sourit gentiment. Elle se contrôlait encore. Cette jeune femme avait un comportement vraiment mystérieux et simple à la fois, c'était une des personnes les plus étrange qu'il avait rencontré ce qui était agréablement fascinant.

- Tu as attrapé le crayon, lui indiqua Samuel. As-tu réfléchis à ce geste? T'es-tu dis: Je me dois de l'attraper sinon la mine va se casser et cela risque de me mettre dans une rage noir. Ou bien est-ce que tu l'as fais sans réfléchir, juste parce que tu avais envie, juste parce qu'il était proche de toi et que tendre la main pour le réceptionner ne te coûtait pas grand chose. Est-ce que tu as réfléchis avant de faire ce geste?

Comment toutes les personnes le connaissant pouvait le voir Samuel adorait poser des tas de questions dont il connaissait déjà la réponse. Il préférait largement cela à de phrases simple dure et froide. Puis avec des questions il n'était jamais à l'abris de réponses surprenantes.
avatar
Samuel Alexander
Patte aguerrie
Patte aguerrie

Messages : 120
Date d'inscription : 13/06/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Lorsque la température est supérieure à 27°
Métamorphose: Le lion

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Erell Koad le Mar 23 Sep - 4:16

- Tu as attrapé le crayon, lui indiqua Samuel. As-tu réfléchis à ce geste? T'es-tu dis: Je me dois de l'attraper sinon la mine va se casser et cela risque de me mettre dans une rage noir. Ou bien est-ce que tu l'as fais sans réfléchir, juste parce que tu avais envie, juste parce qu'il était proche de toi et que tendre la main pour le réceptionner ne te coûtait pas grand chose. Est-ce que tu as réfléchis avant de faire ce geste?

Erell ne s’était pas trompée. Il était pleine analyse. Cela restait différent que les fois on l'avait emmené au psy. Peut être que le fait qu'on la questionne seulement par pur métier ne lui plaisait pas. A moins que ces derniers n'aient eu pas la même approche, celle d'une aide réelle, du fait qu'avant cela, elle avait fait beaucoup de dégât autour d'elle. Elle se souvint du docteur Crintt qui l'avait pris en entretien après qu'elle est cassé le nez de plusieurs de sas camarades. Elle avait bien senti que cette personne ne l'aimait pas et ne voulait pas faire d'effort. Ce qui l'avait encore énervée d'ailleurs... Enfin, ce qu'elle savait c'est qu'il avait eu une démarche lucrative. Donc non agressive ou provocatrice quoiqu'un peu quand même. Mais elle sentait sa colère passer à nouveau.
Il voulait savoir si elle avait réfléchi à son geste ? Ce geste instinctif et si insignifiant ? Bien sur que non. Un peu comme les fois où elle frappait sans savoir à part que là ce n'était pas violent. Sauf pour son menton. Mais lorsqu'il ne s'agissait pas de casser la figure à quelqu'un, elle avait deux pieds gauches. Sujet à moquerie d'ailleurs pendant son enfance...
Cependant voyant qu'elle partait à nouveau dans ses pensées, elle se souvint de la situation et répondit clairement sa pensée avec un ton de moins en moins hésitant :

- Il est normal que j'ai rattrapé ce crayon sans réfléchir. Cela fait parti des réflexes de tout être humain. Il faut juste choisir quel réflexe doit être maîtriser ou non. Mais il faut éviter de lancer les choses dans un endroit plein de chien, je pense. On risque sinon de perdre l'objet et le chien s'il s'étouffe avec.

Expérience qu'Erell avait déjà vécu. Le magnifique toutou du paternel qui était vraiment bête avait était si peu adroit qu'elle était mort étouffé par une petite boite à chewing-gum. La jeune femme en avait subi les conséquences après malgré qu'elle ne soit pas responsable...
La brune voulu cependant savoir une chose. :

- Pourquoi vouloir autant en savoir sur ma façon de réfléchir ?

Il est vrai qu'elle même essayait de deviner plus ou moins le comportement des autres pour savoir si elle pouvait ou interagir avec eux sans accident. Mais lui cela semblait être différent.
avatar
Erell Koad
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 58
Date d'inscription : 06/09/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Au contact avec la griffe d'once de son pendentif
Métamorphose: Once

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Samuel Alexander le Mar 23 Sep - 21:43

Samuel rigola légèrement par la réponse de la jeune femme. Il était plutôt satisfait car il était clair que son ton était naturel. Peut-être un peu désagréable de temps en temps mais il n’était pas réfléchis. Il trouva sa personnalité bien plus agréable maintenant qu’elle n’était pas un automate. Il était certains qu’elle devait se sentir libre, légèrement plus libre de ses actions. Bien sûre des fois être gouverné par quelque chose était positif. Par exemple pour l’argent il valait mieux avoir un organisme de placement collectif en valeurs mobilières que pas du tout. Il était raisonnable d’admettre qu’une aide n’impliquait pas forcément la suppression de notre liberté. Samuel était d’ailleurs persuadé qu’Erell avait bien compris ça.
Il était vraiment fier qu’elle soit plus naturelle, il sentait qu’elle avait un minimum confiance en lui et c’était vraiment agréable. Ce qui l’intriguait maintenant c’est la façon dont pour elle, le crayon était précieux. Elle devait dessiner, de plus ça aurait été un moyen pour évader ses sombres émotions. Il répondit donc d’abord à sa question avant de poser la sienne.

- Je te trouve intéressante...fascinante..étrange. Mon caractère curieux apprécie ça. Tes réactions sont rares et surprenantes, c’est dur de ne pas vouloir te cerner.

Il prit souffla un peu, fixant le regard doux de la jeune femme. Ses yeux verts le déstabilisait vraiment ils étaient si semblables à ceux d’Isabelle.

- Tu dessines depuis quand?

Sa question pourrait paraître bête mais il voulait lui faire comprendre qu’elle possédait une certaine sensibilité. Elle n’était pas si violente, il fallait énormément de patience pour pratiquer cette discipline. Lui, incapable de faire la même chose n’avait pas réussi. Il s’était ensuite essayé au piano. Mais il avait trouvé ça trop réglementé et c’était rabattu sur la natation. Il n’aimait pas le sport en général, il n’y comprenait pas grand chose mais celui-là était plutôt appréciable. Il avait tout de même eu du mal à comprendre pourquoi il fallait pratiquer le croll de cette façon précise et il avait donc abandonné cette discipline pour découvrir la photographie. C’était intéressant, libre et artistique. Il s’était d’ailleurs acheté un puissant appareil mais n’avait rien compris s’interdisant de lire la notice.
avatar
Samuel Alexander
Patte aguerrie
Patte aguerrie

Messages : 120
Date d'inscription : 13/06/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Lorsque la température est supérieure à 27°
Métamorphose: Le lion

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Erell Koad le Mer 24 Sep - 11:35

Il avait rit à sa réponse. Était ce parce que c'était ridicule ? Erell ne pensait pas qu'il se moquerait d'elle vu leur conversation. Cela ne suivait pas cette logique. Cependant à nouveau encore, elle du ravaler une pointe de violence. Mais elle ne comptait pas gâcher une discussion si bien commencée par une colère qui si ça trouve n'avait pas lieu d'être. Puis finalement, il lui répondit. :

- "Je te trouve intéressante...fascinante..étrange. Mon caractère curieux apprécie ça. Tes réactions sont rares et surprenantes, c’est dur de ne pas vouloir te cerner. "

Étrange, oui ça Erell le comprenait parfaitement. Mais intéressante et fascinante ? C'était bien la première fois qu'on lui disait ça. Elle avait plutôt l'habitude des réflexions du style "Tarée" ou "Débile". Samuel n'était vraiment pas comme les autres. Il se disait curieux et vouloir la cerner. Mais le jeune femme avait un peur de ce qu'il pouvait découvrir si il poussait l'analyse trop loin. Puis, est ce que cela expliquait pourquoi il la fixait droit dans les yeux avec une lueur étrange dans le regard ?
Il reprit rapidement la parole pour lui poser une autre question. :

- "Tu dessines depuis quand?"

Erell se sentit un peu surprise. Elle avait bien plus ou moins fait allusion à sa passion mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il le note et demande des détails. En plus, elle n'en avait jamais parlé avec quiconque. Elle ne montrait que rare ce qu'elle faisait et on ne lui demandait pas non plus ses hobbies. Elle ne savait pas trop quoi répondre mais essaya malgré tout d'expliquer cette activité qui lui apportait tant.

- "Euh... Je sais pas si on peut vraiment situer ça dans le temps. On ne commence pas. On se perfectionne. Mais, ça fait depuis toute petite que j'essaie de m'y mettre sérieusement."

Plus précisément depuis qu'elle cherchait à se contrôler. Elle se souvînt qu'à l'age de 7 ans, on l'avait bousculée à la sortie de l'école. Elle s’efforçait de pas frapper tout ce qui bougeait devant elle, puis au bout milieu de la rue, elle vit un chat dormir sur une fenêtre. Bizarrement, elle le trouva magnifique et décida de le dessiner. Sa colère s'effaça très vite même si le résultat ressemblait plus à un gribouillis. Voilà pourquoi, elle se aimait jouer des crayons et pastels pour mettre sur papier des félins de tout genre. Mais cette réponse était vraiment trop étrange pour qu'elle en parle.
Puis, elle se souvint qu'au départ, elle avait débuté la conversation pour en connaître un peu plus sur l'institut. Alors elle demanda. :

- "As tu des conseils à me donner sur l'institut ? "

A nouveau, elle trouva que son intervention était trop brusque. Surtout pour un changement de sujet. Mais au moins son ton perdait petit à petit de l'hésitation. Depuis combien de temps avait parlé franchement sans péter un câble ?
avatar
Erell Koad
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 58
Date d'inscription : 06/09/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Au contact avec la griffe d'once de son pendentif
Métamorphose: Once

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Samuel Alexander le Mer 24 Sep - 16:27

Il pouvait voir que la jeune semblait un peu énervé à cause de son rire. A vrai dire elle avait toujours sa colère niché au fond d’elle. C’était sa personnalité et il était clair qu’on ne pourrait pas la changer. De toute façon Samuel n’avait pas pour but de faire d’elle une personne différente, il voulait juste creuser pour comprendre un peu mieux pourquoi tant de rage et de haine envers tout le monde. Il y avait bien une raison à ça, non? Tout était toujours justifié. Il sourit et se pinça les lèvres par reflex tandis qu’il écoutait la réponse d’Erell. Elle semblait vraiment passionnée. Des fois il aurait souhaité pouvoir l’être. Il ne renoncerait jamais à la personne qu’il était. Samuel était loin d’être narcissique mais il aimait sa façon de penser et son esprit logique. Ca ne l’empêchait pourtant pas quelque fois d'espérer qu’il soit un peu plus normal. Il possédait une insouciance enfantine qu’il exposait de nombreuses fois mais, il se disait que grandir aurait été une possibilité agréable. Son propre caractère était fascinant. Il était un mélange d’une personne savante, philosophe et intellectuelle et en même temps il agissait tellement comme un môme. Il avait cette curiosité intarissable et ce comportant si insupportable. Il n’abandonnait jamais, il était totalement obstiné et certains trouvait que dans son cas c’était bien plus un défaut qu’une qualité.

Tandis qu’il se perdait dans ses pensées, il pouvait sentir que la jolie brune était aussi en train de se concentrer sur autres choses. Elle devait faire le point de ce que lui avait apporté cet art. Elle devait ressasser à quel point il pouvait la calmer. Peut-être qu’elle réalisait petit à petit qu’elle prenait une démarche naturelle et plus agréable. Il sourit avant de se faire interrompre par une question qui n’était pas vraiment surprenante. Les gens changeaient de sujets tout le temps, surtout après un long monologue intérieur. C’était une réaction typique. Il se contenta tout de même de lui répondre pour l’aider même si il ne connaissait pas énormément de choses sur l’institut.

- Si tu veux apprendre, la bibliothèque est incroyablement grande et très complète. N’as-tu pas eu un entretien avec McIntyre pour t’expliquer le fonctionnement de l’institut.
avatar
Samuel Alexander
Patte aguerrie
Patte aguerrie

Messages : 120
Date d'inscription : 13/06/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Lorsque la température est supérieure à 27°
Métamorphose: Le lion

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Erell Koad le Mer 24 Sep - 17:48

- Si tu veux apprendre, la bibliothèque est incroyablement grande et très complète. N’as-tu pas eu un entretien avec McIntyre pour t’expliquer le fonctionnement de l’institut.

Erell avait espéré une réponse plus complète mais cela était déjà bien. Il ne fallait pas en demander trop aux gens, cela faisait parti de son code de civilité, même si elle utilisait rarement cette règle là comme les conversations étaient rares. C'était d'ailleurs en partie pour ça qu'elle n'avait quasiment posé de question lorsqu'elle avait eu l'entretien avec McIntyre. Cependant, c'était surtout lié à son angoisse qui avait fait monter en elle de telles bouffées d'émotion qu'elle eut du mal à se contenir. En plus, on ne l'avait pas habitué à demander conseil. Son paternel avait toujours détesté lorsqu'elle l'interrogeait sur quelque chose. Souvent, les rares fois où elle avait tenté une question, elle n'avait eu droit qu'une gifle accompagnée de "Démerde toi, j'ai pas que ça à faire". Mais c'était le passé.
Pour le coup, elle devait à nouveau sembler idiote. Elle devait vraiment essayer d'arranger les choses pour ça. Ce fut donc avec l'espoir de paraître moins bête qu'elle répondit. :

-" Oui, je l'ai eu. Mais je n'ai pas osé poser trop de question. A la base, je pensais essayer de découvrir moi même l'institut. Et là je me suis dis que je pouvais peut être finalement demander quelques astuces. Cependant si cela te gêne, j'en suis réellement désolée. Je ne veux pas me montrer impolie ou dérangeante. "

Était ce une bonne réponse ? Erell le souhaite car si elle disait quelque chose de travers, elle risquait de briser le fil de cette discussion très sociable. Or elle ne le voulait pas. Elle arrivait à s'exprimer de façon de plus en plus naturel et c'était une bonne chose. Elle voyait sa progression et ça l'enchantait. En s'inscrivant dans ce lieu, elle avait espéré pouvoir prendre un nouveau départ, alors si un malentendu aussi bête se produisait, cela la découragerait. Et pire, l'énerverait. Déjà que sa colère s'était montré plusieurs fois en peu de temps, si cette fois, elle dérapait, elle craignait de ne pas pouvoir la contrôler. Elle envisagea alors quelques solutions de secours. Mais ce n'était pas comme ça qu'elle comptait finir cet entretien.
avatar
Erell Koad
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 58
Date d'inscription : 06/09/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Au contact avec la griffe d'once de son pendentif
Métamorphose: Once

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Samuel Alexander le Lun 29 Sep - 9:05

Le jeune homme pouvait clairement voir qu’Erell était insatisfaite de sa réponse. Mais que pouvait-il bien dire d’autre? A vrai dire il était ici depuis pas spécialement longtemps. Il n’avait pas eu trop le temps de clairement s’y faire et c’était perdu bien plus d’une fois. Il savait où était la bibliothèque et son chalet. Et encore, quelques fois, il était arrivé dans le chalet d’autres personnes, persuadé que c’était le sien. Il était atterri par ici lorsqu’il marchait sans vraiment faire attention à sa direction, ce qui en disait bien long sur ses connaissances vis à vis de l’institut, toutes personnes censés..et même lui, qui voulaient réfléchir n’auraient pas choisi un chenil si ils savaient où il allait. On ne peut pas dire que les aboiement de ces bêtes soient quelque chose de propice à la relaxation cérébrale. En effet, c’était tellement désagréable qu’il ne tarda pas à avoir des migraines bien puissantes. Il soupira avant de se rendre compte que la jeune femme aurait pu s’énerver en pensant qu’il se fichait de ce qu’elle racontait. Pourtant c’était plutôt intéressant de la voir exprimer une certaine timidité. Il se retint d’expressément rigoler quand il entendit ce mot. Elle réfléchissait beaucoup et n’avait vraiment pas l’habitude de parler aux autre, certes mais ce n’est pas pour autant qu’elle est timide. Elle fait ça pour se protéger elle-même d’une colère qui pourrait l’envahir à tout moment. Les personnes timides eux ne parlent pas parce qu’ils ont peur de la réaction des autres et qu’on les jugent, ils ont honte d’eux-même. A ne pas confondre avec les associales comme l’homme du lac qui eux aiment le silence et n’ont simplement pas envie de parler.

Elle s’excusa, Samuel savait qu’elle ne le pensait pas spécialement. C’était juste une phrase poli pour pas qu’il s’énerve..enfin il le supposait. Elle n’avait aucune raison de le faire à vrai dire, il ne voyait pas en quoi elle l’avait dérangé et il était certain qu’elle pensait la même chose.

- Tu es pas timide, tu fais ça pour te protéger de ta colère et protéger un peu les autres. Les personnes timides ne parlent pas pour se protéger des autres et de leur jugements. C’est absolument pas la même chose. Quand tu décides de prendre sur toi tu n’as absolument aucunes difficultés à accoster quinconce. C’est normal puisque tu as seulement peur de toi-même et si tu te convainc que tu ne vas rien faire, il est facile d’enclencher une conversation. Une personne timide se sent jugé par les autres et même si il décide de parler, il aura toujours peur qu’on le juge en permanence et sera donc plutôt mal à l’aise. C’est une simple logique. Mais sinon c’est plutôt normal d’être impressionné par McIntyre, c’est un homme puissant qui a je te le rappelle une armée d’anthrope sous sa garde. Tu te rends pas compte à quel point il est capable de manipuler les gens. Il suffit qu’il souhaite qu’on tue telle personne et tu verras bien que presque tout le monde le fera. Il y a des hommes comme ça..des leaders, ils lèvent le pouce et les autres le font. Il ne faut pas ressentir d’émotions si tu ne veux jamais être manipulé de sa vie. Mais crois moi, c’est pas possible. Même moi étant un grand antipathique, je suis un être humain et je ressens des choses. Et puis de toute façon dans la définition de l’homme, il y a l’instinct de survie, une capacité de primate qui ne nous quittera jamais. Et donc quoi que l’on fasse on pourra tous être facilement influençable si on met en danger notre santé. Car oui, c’est scientifique mais malgré la culpabilité qui est une émotion humaine bien importante, un homme et je ne parle pas du genre bien sûre, ne se tuera jamais pour quelqu’un d’autre. Enfin...ça dépend du contexte, si la personne est suicidaire oui mais encore une fois ce ne sera pas pour l’être aimé qu’il se serait sacrifié mais pour une autre raison bien profonde et inavoué car confronté au moment précis, il n’y a plus de solidarité qui tienne, ce sera chacun pour soi, et c’est ça qui est humain.
avatar
Samuel Alexander
Patte aguerrie
Patte aguerrie

Messages : 120
Date d'inscription : 13/06/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Lorsque la température est supérieure à 27°
Métamorphose: Le lion

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Erell Koad le Lun 29 Sep - 18:50

Erell eut une certaine surprise. Elle ne s'attendait pas à un tel discours et souhaitait juste ne pas l'avoir importuné permettant une suite à cette conversation. Puis, elle se demanda quand est ce qu'elle avait dis qu'elle était timide... Cette question s'échappa vite de sa mémoire au vue du reste du monologue. Il faisait un tel discours sur McIntyre. Elle ne savait pas si c'était des compliments ou des accusations. Puis partir sur l’égoïsme de l'humain pour finir sur les véritables raisons du suicides... La jeune femme se demanda si Samuel avait l'habitude de dire autant de chose d'un coup avec l'intention de répondre juste à des excuses. Cela était si impressionnant. Évidement, le passage qu'elle suivi le plus fut celui de sa colère. Il semblait si étrange que quelqu'un en parle sans désapprouver ou faire sentir sa haine. Il avait dis qu'elle était fascinante mais la brune trouvait qu'il l'était tout autant. Elle s'aperçut encore que la violence en elle était de moins en moins forte. Le monde paraissait tout de suite plus beau. Ce qui contrastait par contre avec les paroles de cet homme aux analyses poussées. Cependant, elle ne pouvait se permettre de juger. Elle ne pensait pas capable de comprendre la profondeur de l'humain avec ses pulsions si sauvages ce qui ne gâcha pas sa curiosité pour cette discussion bien au contraire. Toute son enfance, on lui avait dit qu'il fallait savoir se sacrifier pour autrui et qu'elle faisait tout l'inverse par ses actes. Et lui, il lui apportait une vision des choses qu'il la rendait moins monstrueuse. Elle lui en était si reconnaissante. Ceci expliqua peut être qu'après avoir abordé une mine surprise, elle afficha un sourire sincère sans rendre compte. Ce fut avait un ton apaisé qu'elle lui déclara finalement après s'être bien approprié tout son discours. :

- "Donc je suppose que ça ne t'a pas dérangé. Si c'est le cas, ça me va alors. Je dois te dire aussi, que toi aussi tu es intéressant. Je n'ai pas l'habitude de me préoccuper de ce genre de détail comme tu dois l'avoir déjà deviné mais là ça m'a marqué. Ta façon de voir les choses est captivant surtout sur le côté instinctif de l'humain . J'y méditerais, je pense. Peut être cela vaudrait il un tableau..."

Cette dernière parole était sorti toute seule. Pourtant, en y réfléchissant, elle voyait déjà sur la toile des hommes représentant l'humanité entière se fondre dans l'intensité de leur émotions égoïstes et sauvages puis tomber dans leur perte. D'ailleurs, elle voyait bien un lion en haut du massacre observant avec curiosité la scène. Ce félin était en réalité Samuel le penseur. Erell s'était promis de faire des tableaux plus joyeuses mais cette idée lui plaisait tellement. Elle commença donc à regarder plus en détail le jeune homme pour essayer d'en tirer chaque traits de son âme avant de le reproduire sous forme animal sur le papier.
avatar
Erell Koad
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 58
Date d'inscription : 06/09/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Au contact avec la griffe d'once de son pendentif
Métamorphose: Once

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Samuel Alexander le Dim 5 Oct - 5:33

Samuel pouvait clairement apprécier la réaction de la jeune femme. Elle semblait si surprise, avec les yeux si grands ouverts qu’on aurait pu croire qu’ils seraient peut-être tombé si elle ne s’était pas reprise se perdant dans ses réflexions. Elle devait probablement se résumer son monologue et en extraire les éléments importants. Elle était probablement en train de se forger un avis visiblement positif sur le jeune homme ce qui le fit sourire. Les gens qui connaissaient sa véritable nature ne le supportaient pas. Ils le trouvaient égoïste, gamin et insupportable. C’était sûrement car il l’était totalement mais il n’en fit pas cas. Il trouvait ça vraiment appréciable qu’au moins une personne pouvait apprécier sa philosophie et son caractère si complexe.

Il ne ressentait pas grand choses alors on ne pouvait pas dire que le fait de le détester le blessait même légèrement mais entre le fait de le considérer comme un homme cruel ou comme un homme sage et intelligent, la deuxième option l’enchantait clairement plus. Samuel n’était pas spécialement bavard ni non plus asociale. Mais il est vrai que lorsqu’il commençait une phrase qui n’était pas une question -ce qui était vraiment très très très trèèèèès rare- il avait tendance à faire de ses pensées à son camarade sous forme de monologue subjectif.

Il ne put s’empêcher d’afficher un grand sourire lorsque la belle Erell lui répondit l’air totalement naturel, il avait vraiment eu l’impression d’avoir eu un rôle important dans sa vie aujourd’hui. Il ne se sentait pas inutile pour changer. Samuel est un homme très spontané et quelques fois ses actes sont idiots, incompréhensible et méprisés. Ce qui était plutôt normal, on ne pouvait pas dire qu’observer des chiens et s’interroger sur leur pensées était utile et pour la société ce qui était inutile était méprisable. Il avait appris ça bien tôt.

Il prit une inspiration avant de commencer à prendre la parole pour poser encore une fois une question mais cette fois ci ce n’était pas pour qu’elle réalise quelque chose, c’était pour lui.

- C’est un compliment?

Cela pouvait paraître idiot mais il mit tout le sérieux qu’il pouvait avoir dans son regard. Il avait toujours l’air un peu triste comme d’habitude, il dégageait toujours cette expression à cause de la droiteur de ses sourcils bruns et la taille très petite de ses yeux noisettes.
avatar
Samuel Alexander
Patte aguerrie
Patte aguerrie

Messages : 120
Date d'inscription : 13/06/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Lorsque la température est supérieure à 27°
Métamorphose: Le lion

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Erell Koad le Dim 5 Oct - 10:02

Bizarrement, Erell fut légèrement surprise par cette question. Elle n'avait pas réfléchi sur si c'était un  compliment ou non. Elle avait juste exprimer ses pensées. Évidemment, cela n'était tout sauf une insulte, sinon jamais où elle n'aurait songer sa passion du dessin à ces idées. Elle pouvait donc confirmer que c'était plus une éloge qu'une critique. D'ailleurs, elle n'avait surtout pas envie d'injurier Samuel, il était trop sympathique avec elle pour cela.

Mais cependant, elle réalisa que cette fois, au fond d'elle avait réellement voulu faire plaisir tout en exprimant une simple vérité. Normalement les compliments qu'elle faisait bien que des fois sincère, étaient une forme de politesse ou de rempart contre sa propre colère. Or ici, c'était venu de façon naturel avec un sentiment bienveillant et non protecteur. Peut être que ça rendait les choses plus agréables. Pour cela aurait il fallu qu'elle connaisse un minimum de ce que la signifiait. Sa famille et son entourage n'étaient pas du genre à vouloir dire du bien d'elle.

Il y avait bien eu ce patron, un vieillard qui avait fait le tour du monde et qui lui avait aussi offert sa griffe d'once. Lui, il s'était déjà plus ou moins préoccupé d'elle. Il faut dire qu'avec ses problèmes de santé cet homme n'avait plus toute sa tête. Pourtant, le jour où il y avait fait ce cadeau en la remerciant de ces services, Erell s'était senti si bien. Elle se rappelait de cette vague de bien être et de joie qui l'avait envahi vite rattrapé par la tristesse de ne plus avoir ce travail. Enfin... Elle comprenait qu'il veuille s'assurer de sa pensée.

Puis en le regardant, elle trouvait qu'il avait une mine un peu abattu ce qui ne plaisait pas à la jeune femme. Si elle lui confirmait que c'était un compliment peut être serait il plus amène à dégager des émotions positives.  Ainsi, elle voulut le rassurer sur ce point malgré sa maladresse. Alors avec encore un air heureux elle lui dit. :

- "Je pense que c'est plutôt un compliment d'autant qu'il est sincère. Je n'ai pas pour habitude de mentir. Puis, habituellement ceux sont les félins qui m'inspirent pour mes dessins, or tu viens de me donner une idée de peinture. Tu peux donc le prendre pour une éloge aussi. "

Cette fois, Erell était décidé à faire sa toile, d'où son regard persistant. Elle avait réellement envie de percevoir chaque trait du jeune homme pour le faire réapparaître sous la forme d'un lion majestueux et sage.
avatar
Erell Koad
Griffe timide
Griffe timide

Messages : 58
Date d'inscription : 06/09/2014

Feuille de personnage
Camp: J'apprendrai à maîtriser mes instincts.
Luxna: Au contact avec la griffe d'once de son pendentif
Métamorphose: Once

Revenir en haut Aller en bas

Re: I don't even know why I'm here (Erell et Samuel)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum